De 2018 à 2020 plus de 300 enfants de l’hyper centre et de la B2mai sont partis à la recherche du fantôme du bataillon de la B2mai. Lors de la Commune de Marseille en 1871, ce bataillon est le premier à prendre les armes, le dernier à les rendre et est composé de 60 à 70% d’immigrés.
Ils refusent de vivre sous le chantage de la misère
Réclament un nouvel ordre social fondé sur la justice
Profitant du silence du confinement, ce fantôme hante le monde d’après